Après notre petite excursion à Xi’an pour admirer l’armée de soldats en terre cuite, nous arrivons à Pékin (Beijing pour les intimes, ou simplement les bilingues) après quelques 5 heures de train, plutôt confortable mais relativement coûteuse. La ville est réellement impressionnante de par son immensité. Pour vous faire une idée, une grande ville, en Chine, c’est jusqu’à 10 millions d’habitants. Ici, on avoisine les 23 millions d’habitants… c’est donc vraiment grand !

Malgré tout, on arrivera à trouver un hôtel relativement calme où poser nos sacs, après deux tentatives un peu moins chanceuses : la première étant la réservation d’un AirBnB que l’on a dû annuler car l’appartement ne respectait pas les normes exposées. La seconde étant un hôtel un peu bondé où l’on a carrément oublié de re-booker le reste du séjour.

Autrement, on aura particulièrement apprécié cette ville malgré nos appréhensions. Les habitants sont, pour commencer, bien plus anglophones que le reste de la population chinoise, ce qui favorise énormément la communication. Contrairement à ce que l’on pouvait attendre d’une ville à la démographie aussi élevée, beaucoup de quartiers sont relativement calmes et conservent leur charme, à en oublier que l’on se trouve au centre d’une capitale aussi énorme. En outre, les déplacements sont particulièrement aisés grâce au métro qui couvre toute la superficie de Beijing, et donc les modalités d’utilisation sont on ne peut plus simplifiées (bornes automatiques, avec traduction en anglais, s’il vous plait, et plans hyper-compréhensibles).

Bref, on se plait vite, et on multiplie les visites dans la ville, mais aussi autour. On notera surtout les lieux non méconnus que représente le Summer Palace, même si l’on a pas été transcendés par la visite. On visite également plusieurs marchés, de jour comme de nuit, que l’on recommande vivement, et la célèbre Cité Interdite, au centre de la ville, qui impressionne beaucoup par sa taille.

Pour finir, notre dernière visite -et pas des moindres- sera la Grande Muraille de Chine. Depuis le temps qu’on avait envie de la voir, c’est chose faite, et si notre première tentative sera un échec cuisant (comprendre : on ne trouve la station de train pour s’y rendre qu’après 2h de recherche), on a vraiment été impressionné une fois sur place par l’immensité de la construction.

On peut déjà admirer depuis le train le mur qui s’étend à perte de vue sur une bonne partie du trajet. Une fois sur place malgré la grosse présence touristique (nouvelle merveille du monde oblige), on arrive assez facilement à s’éloigner du flux de visiteurs en grimpant un peu, et là on peut facilement admirer la grandeur de l’ouvrage en toute tranquillité. On échappera tout de même pas, une fois n’est pas coutume, à des demandes de selfie sur la route (photo à l’appui). Ce n’est pas forcément le plus bel endroit de la Chine que l’on ait pu visiter, mais se dire qu’une telle construction aie pu être réalisée suffit tout de même à couper le souffle.

PS : On quitte la Chine demain direction la Mongolie, et on s’est déjà prévu un tour de 12 jours sans internet. Alors s’il est vrai que l’on risque d’avoir beaucoup de choses à raconter et à montrer, il n’empêche que l’on ne pourra vous donner des nouvelles les deux prochaines semaines, pas de panique =)

Catégories : Chine

5 commentaires

Catherine · juin 24, 2018 à 8:32

merci de continuer a enrichir notre culture
bonne continuation

Les ch’tis · juin 24, 2018 à 2:20

Nico, pendant que tu découvres la Chine et la Mongolie, ta sœur a migré dans un nouveau monde, celui des épouses !!
Super blog, splendides photos, géniale ambiance, on en redemande !!

mamie · juin 25, 2018 à 9:59

super super tres contente aussi de vous voir heureux

merci de nous faire profiter et bonne fin de voyage bisous

janou & jack · juin 26, 2018 à 11:01

impressionnant!
quel plaisir de suivre votre périple
quel plaisir de vous sentir heureux

Fred · juillet 25, 2018 à 5:29

On attend la Mongolie 😁, allez les gars faut boucler !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *