Jour 7, 8 et 9 : Orkhon Valley

Ce matin, c’est un gros trajet qui nous attend puisque l’on doit traverser une partie de la Mongolie afin de sortir du désert de Gobi et d’arriver en Mongolie centrale, et c’est quand même pas la porte d’à côté! Qu’à cela ne tienne, on est des aventuriers de fou, ça ne nous fait pas peur (et puis, on conduit pas et on organise rien, ça facilite quand même pas mal les choses ^^). En plus, on s’arrête dans une ville en chemin et on peut donc acheter de quoi faire la surprise à élise d’une dernière soirée dans les règles (elle s’en va le lendemain) et surtout de prendre une douche!! Et ça, ça fait drôlement plaisir!

Ensuite, on arrive enfin en Mongolie centrale, un peu soulagé de se dire que la route galère serait enfin terminée en sortant du désert, mais en fait… C’est pire!! Le désert avait évidement aucune route entretenue, mais au moins les chemins avaient le mérite d’être plats. En Mongolie centrale, avec toutes les pluies et autres aléas climatiques, rien à voir! les routes sont très accidentées, et de fait, le trajet est carrément pire en fait. Mais par contre, on découvre une nouvelle gamme de paysage, et il faut bien avouer que la encore, on est impressionné! Les vastes étendues jaunes et désertiques laissent place a d’immenses étendues de verdures, c’est vraiment surprenant (en plus d’être magnifique). Pour les cinéphiles, on pourrait dire qu’on est passé des décors de Mad max à ceux du Seigneur des anneaux. Enfin bref, on profite de la magnifique vue tout le long du trajet, puis on arrive au campement qui nous hébergera finalement un certain temps. En effet, on devait à l’origine ne rester que 2 nuits, mais comme notre activité du jour 9 a été annulée pour des raisons sanitaires (il s’agissait de sources d’eau chaude, mais apparemment il y avait des risques de maladies, et l’accès y était fermé) alors on a décidé de rester un jour de plus à notre campement, car il valait vraiment le coup! Le camping est idéalement positionné, avec une vue magnifique sur tout ce qui nous faisait rêver pendant le trajet en voiture : On a les étendues de verdures, les animaux qui sont en semi liberté, les montagnes au loin, c’est vraiment très beau et apaisant, que du plaisir! Et en plus de ça, les nomades qui nous hébergent sont vraiment adorable, alors forcement, ça donne envie de rester.

A peine arrivé dans ce camping donc que l’on nous annonce que l’on va faire une ballade à cheval. On demande à ce qu’elle dure un peu plus longtemps que prévu, car il s’agit du dernier jour d’Elise, et ils acceptent notre petit caprice, donc c’est cool! On monte donc chacun sur notre cheval, et les guides passent à cheval devant et tiennent nos rênes. C’est un peu dommage, mais bon, c’est aussi rassurant, parce que personne de notre groupe n’avait vraiment fait de cheval avant. En tout cas, c’est autre chose que le chameau! Déjà, on a sacrément moins mal au cul, et en plus ça avance! Et là, on reprend un claque visuelle (encore, et encore… On aura fait que ça en Mongolie de toute façon) car l’ambiance est juste parfaite! En effet, dans notre tête c’est l’accumulation de plaisir : on est en train de chevaucher des chevaux mongols, au milieu de nul part! Il n’y a personne, pas de bruits, et juste les chevaux, nous, et des paysages somptueux, un vrai régal! En plus il faut traverser un ruisseau à un moment, sur les chevaux, et la encore, gros gros moment de plaisir : Et oui, ça fait tellement cliché qu’on voulait absolument le faire!
Bref, on continue notre route jusqu’à arriver à une grosse cascade, emblématique de ce parc national, et on comprend pourquoi quand on a la chance de l’admirer! Les photos parleront d’elles-même, mais vraiment c’est très beau, et encore plus impressionnant en vrai. Et elle offre en plus la possibilité d’être facilement vue d’en haut ou d’en bas, avec chacun de nouveaux endroits pour les photos, au top! Le retour se fait aussi à cheval, et c’est avec ce retour que s’achève cette longue et belle journée… Ou presque!

Comme il s’agissait du dernier jour de voyage pour Elise, notre guide nous avait proposé de faire une soirée un peu plus haut de gamme. Et forcément, on a accepté! Du coup, ils nous ont préparé du mouton cuit à la pierre chaude, c’était absolument délicieux!! On a rarement mangé de viande aussi bonne, la cuisson étant juste parfaite, et il y a à manger jusqu’à plus faim, le bonheur! Après s’être régalé de cette viande, on se pose au coin du feu, et c’est l’heure d’attaquer la soirée. Un des nomades nous rejoindra rapidement, puis son fils, et la soirée prendra alors un tournant génial! On passera plusieurs heures avec eux, au coin du feu, à ne rien comprendre de ce qu’ils essayaient de nous dire, et réciproquement (entre temps la guide était partie se coucher). Et du coup, on passera la soirée à mimer, et surtout à beaucoup, beaucoup, beaucoup rire!! Ça fera définitivement parti de nos meilleurs souvenirs, c’est vraiment ce genre de moment magique, que l’on à remarquer rapidement et où on a pu en profiter vraiment à fond, et ça c’est génial!

 

Au jour 8 à présent! Alors vu la longueur du chapitre sur la journée précédente, et vu que celle ci est relativement proche, on va essayer de moins détailler. Alors aujourd’hui, on dit tout d’abord au revoir à Elise, qui rentre à Oulan Bator, avant de prendre son avion pour Paris le jour suivant. Quand à nous, on retourne faire une ballade à cheval aujourd’hui, mais cette fois plus longue que la veille. On ne reparle pas des sensations, elles sont proches de celles d’hier, et c’est vraiment jouissif! Mais en plus de ça, aujourd’hui, on fera beaucoup de session au galop, et ça c’est juste des sensations exceptionnelles!! Ensuite, on sera dans la peau d’un nomade l’espace d’un instant puisqu’on essaiera de rentrer les chevaux de notre hôte dans un premier temps, puis un troupeau de yack ensuite. Et surtout, surtout, suite à une belle négociation la veille, on a le droit de chevaucher seul, sans personne pour nous tirer à la toute fin, pour rentrer au campement. Et déjà que c’était fort jouissif avant, la c’est la même chose puissance 10 000, c’est extra, on est comme des gamins sur nos chevaux. On est juste tellement heureux, mais quel sensation, que du bonheur!

 

Le jour 9 sera plutôt un jour de détente (Oh oui, on en a fort besoin!). On accompagnera donc notre chauffeur pour essayer de pécher dans un premier temps, puis on se séparera. Thibault restera avec lui, et profitera d’ailleurs de la fin d’aprem pour expérimenter la douche dans une rivière très froide, seul au monde. De notre côté, on optera plutôt pour une petite marche aux alentours. On voulait d’abord grimper au sommet d’une montagne, d’où la vue semblait exceptionnelle, mais les eaux étaient trop haute et on n’a donc jamais pu traverser la rivière pour arriver au pied de la dite montagne. On ira donc ailleurs, et on profitera du trajet jusqu’à atteindre la cascade du premier jour (mais en arrivant d’un autre côté, splendide aussi), puis on rentrera juste au moment où la pluie commençait à revenir, très beau timing! Ça nous offrira l’occasion de voir un double arc-en-ciel au milieu de nul part, et c’est pas rien! Enfin bref, encore une bien bonne journée en somme!

Et maintenant, le moment que vous attendez tous, et qui vous a fait tenir pendant toute cette interminable lecture, je parle bien sur des photos!

Jour 10 : Kharkhorin

On va aujourd’hui visiter Karkhorin, qui se trouve être l’ancienne capitale de la Mongolie (il y a de ça plusieurs siècles quand même!). Plus précisément, on va visiter le monastère Erdene-Zuu, qui est emblématique de cet endroit, et de la Mongolie. On visite donc les lieux, puis on va visiter un petit musée sur place qui est sympa, mais qui ne suffit pas à nous impressionner (c’est au final juste quelques anciennes peintures), c’est qu’on est devenu très exigeant! Le lendemain par contre, avant de partir pour notre dernière destination, on s’arrête à un autre musée qui était dans cette ville, et celui-ci est très intéressant. Il retrace l’histoire de la Mongolie, et est assez joli et moderne, donc c’est plutôt sympa à visiter. Voila voila pour cette journée, ce fut rapide (et en plus, il n’y a pas de photos).

 

Jour 11 : Khugnu Khan National Park

Et voila notre dernier jour de voyage. Alors quoi en dire? Ça fait bizarre, très bizarre. On se rend bien compte que c’est la fin. D’un point de vue fatigue, c’est pas si mal, parce que c’est physiquement pas si simple (le fait de trouver la vodka aussi peu cher n’a pas beaucoup aidé à se reposer non plus, il faut bien l’admettre…), mais quand même quoi, c’est la fin de ce tour!! C’est pas rien, et avec elle vient la fin de notre périple, et c’est encore plus bizarre dit comme ça! Enfin, il faut faire avec alors chacun profite de son dernier après-midi comme il le souhaite. Pour Thibault, ce sera visionnage intensif de Pokemon (comment ça ça fait grandir le voyage?) tandis que Nicolas et moi, on décide d’aller marcher un peu, pour grimper en haut d’un petit mont (oui, c’est une obsession de grimper sur des monts).

On se motive donc et arrivé en haut, on a le souffle coupé par la vue que l’on a! On peut voir à plusieurs (dizaines de?) kilomètre tellement le reste de la zone est plate, mais surtout, on peut voir une limite très nette entre territoire verdoyant, et zone de désert! C’est surréaliste, et absolument splendide! On se sent tellement petit au milieu de tout ça, ça fait quelque chose quand même. On profite ainsi de la vue, et on se rend compte qu’un nuage qui semble pas très très gentil s’approche rapidement de nous, alors on décide de rentrer sans s’attarder. Et quel choix judicieux! En effet, on finira la route sous une pluie très très dense, et on sera obligé de courir histoire de limiter les dégâts. Ca fera d’ailleurs sacrément rire Thibault de nous voir rentrer totalement trempé, mais tant pis, le jeux en valait la chandelle Larmina, comme on dit dans le jargon. Et voila ce que ça donne en photo (ah, et on en profite pour mettre l’intérieur d’une yourte parce que effectivement, il semblerait que l’on ait oublié de le faire plus tôt…) :

 

C’est donc sur ces dernière photos que l’on finit l’aventure. En effet, suite à cette journée, on rentrera à Oulan Bator, où l’on passera une dernière journée à se reposer. Pour ma part, je suis allé voir un spectacle traditionnel au Théatre Tumen Ekh. C’était vraiment très sympa, bien que très touristique. On est loin de la foire aux animaux, comme on l’avait déjà ressenti avec des activités similaires. Ici tout le monde sait bien que c’est pour un spectacle, ils n’essayent pas de recréer une ambiance comme si c’était normal de voir ça. C’est clairement fait pour les touristes, pour leur montrer les tenues et les instruments traditionnels, mais sans allé sur le cliché, enfin bref, ca vaut le coup d’y passer si on est sur Oulan Bator (par contre, il faut arriver en avance, les places sont prisées).

C’est ainsi que se termine le voyage, et par la même ce site internet… Pour le moment! 😉 On ne sait pas si on repartira, pas non plus si ce sera ensemble, mais si tel est le cas, on pourra dépoussiérer ce site, mais on vous tiendra au courant. En tout cas, ça aura été une expérience vraiment géniale et on se sera régalé tout le long de ce fantastique voyage. Il y aura bien évidement eu des hauts et des bas, mais tellement plus de bons moments que de mauvais qu’on ne peut qu’être déjà nostalgique de tous ces merveilleux instants! On a prit un plaisir de fou à découvrir de nouvelles cultures, à laisser couler et ne prendre que le temps de profiter, et à essayer de vous transmettre au mieux images et sensations telles qu’on les a vécu. On espère qu’avec ce site, vous avez un peu voyagé vous aussi, et que pour les plus courageux, cela vous motivera à en faire autant (ça vaut tellement le coup)! En tout cas, si on a au moins pu transmettre un peu de bonnes humeur et de soleil, on peut considérer que notre boulot est fait.

Enfin bref, ce chapitre est déjà assez long alors je ne veux pas trop en rajouter pour un mot de fin. En tout cas, merci à tout le monde de nous avoir suivi, de nous avoir encouragé et d’avoir partagé ce site. Si d’aventures vous souhaitiez vous lancer dans le bain, sachez qu’on sera toujours disponibles pour répondre aux questions et vous aider à organiser au mieux votre futur voyage qui sera, je l’espère, sera aussi fantastique que le notre! Alors n’hésitez pas, et à bientôt, sur les routes ou autour d’un verre (ou les deux).

 

Graines de tulipes et wagon-lit,

A la prochaine!

 

Catégories : Mongolie

1 commentaire

Chris · août 13, 2018 à 8:55

haaaa… les balades à cheval… simple plaisir de la vie, tellement reposant et cet échange si fort avec la nature et ce fabuleux animal…
ce que vous avez vécu est formidable sans même parler des paysages extraordinaires..
bon retour à une vie « normale ».. à moins d’une suite incessamment sous peu !?! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *