Dans le cadre de l’obtention de nos visas, le week-end marque une pause car l’ambassade chinoise est fermée, ce qui nous offre l’opportunité de bouger de Yangon. Ca tombe bien, le Golden Rock (ou le rocher d’or en français) n’est pas très loin de Yangon, ne nécessite que quelques heures sur le lieu, et est le deuxième lieu le plus sacré du pays. On embarque donc pour cette destination samedi après-midi et après 1h de taxi jusque la station de bus puis 5h de bus, on arrive à notre luxueux hôtel àu pied de la montagne où se situe le fameux rocher d’or.

Comme on veut voir le lever de soleil sur le rocher d’or, on se renseigne sur les horaires de bus pour aller au sommet et on apprend tristement qu’il n’y a pas de départ avant 6h du matin, et que du coup, ce ne serait pas possible de voir le lever de soleil. Qu’à cela ne tienne, on se lève très tôt et on arrive un peu avant 6h pour éviter la foule et pouvoir profiter au mieux du Golden Rock. Sauf que la foule à eu une idée similaire et que la visite commence déjà à la station! C’est bondé, les gens se précipitent sur les bus pour monter à bord, et on voit un joli panneau qui nous rassure en nous disant qu’une assurance-vie est comprise dans l’achat des tickets de bus

La route est assez rude, déjà pare que les sièges sont juste des banc métalliques, et surtout parce que ça tourne beaucoup dans les lacets et que les chauffeurs vont vite (par contre, très jolie maitrise de la route quand on y réfléchit). En arrivant au sommet on croise d’ailleurs quelques personnes qui font une pause vomi, c’est dire à quel point la route n’était pas si évidente! Bref, maintenant qu’on est au sommet, il faut se déchausser, payer 10 000 kyats parce qu’on est des étrangers et marcher pieds nus pendant 15 minutes pour enfin arriver au Golden Rock. Et voilà! Pas grand grand chose à raconter au final, les images parlent d’elles-mêmes, il s’agit d’un rocher d’or, en équilibre (tenu grâce à un cheveu de bouddha, selon la légende), entouré de pèlerins venus se recueillir devant le rocher, ou y ajouter des feuilles d’or (que n’importe qui peut acheter sur place). Petite précision, les femmes ne sont pas autorisées à s’approcher trop près du rocher, ni à le toucher.

Pour le retour, c’est encore plus la guerre pour rentrer dans les bus, mais on s’en sort pas trop mal, et on peut attraper un bus retour pour Yangon dans la matinée, et nous voila reparti pour nos demandes de visas chinois après cette petite excursion !

Catégories : Birmanie

1 commentaire

ecriture comptable · octobre 11, 2018 à 12:13

bravo pour votre site, bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *