Après plus de 15H dans un bus de nuit, depuis Ho Chi Minh, et un taxi (ce serait trop facile de se faire déposer au centre ville !) nous arrivons enfin à notre destination suivante : la ville de Hôi An.

Pas très reposés par notre nuit passée dans le bus, malgré les couchettes, nous décidons de prendre un repas et de nous reposer dans notre hôtel avant de visiter la ville. Première impression, la ville à l’air relativement pleine de touristes.

Pas refroidis pour autant, on entame donc notre visite en début de soirée. Et on se heurte assez vite à une foule compacte au centre de la vieille ville… Et pour cause ! Nous arrivons en plein festival culinaire de Hôi An (je vous ai bien eu, c’était totalement calculé… haem…).

L’ambiance bat donc son plein dans la ville, réputée pour ses nombreux mets (notamment l’excellent Câo Lau, que l’on goûtera à plusieurs reprises, juste pour être sûr). Partout, on peut voir des animations (jeux en pleines rue, concours de cuisine, etc…) ainsi que des petits groupes effectuant des spectacles à même la rue.

Mais plus impressionnant, la nuit tombée, restera sans doute le nombre impressionnant de lampions, de toutes les couleurs, disséminés un peu partout au dessus des rues, et flottant tout au long de la rivière au milieu des bateaux. On savoure ce spectacle en se baladant dans les rue de la vieille ville, et on en prend plein les yeux jusqu’à notre retour.

Le lendemain, on profite du calme de la matinée pour visiter la vieille ville sans les milliers de touristes de la veille. Après quoi on loue des vélos pour visiter les alentours de la ville, dont Trà Quê, un village écologique producteur de légumes (qui alimente, d’après sa réputation, l’ensemble des restaurants de Hoi An et des environs). On y rencontre d’ailleurs une équipe de télévision qui nous demande de faire un peu de figuration dans une ferme, sous la caméra d’un drone. Bientôt la célébrité !

On s’enfonce ensuite un peu plus dans les nombreuses rizières pour prendre quelques photos, l’on rencontre des buffles d’eau en liberté qui prennent la pause, suite à quoi on se dirige de l’autre côté de la ville, sur l’île de Câm Kim, très agréable à visiter sur un deux-roues. Le retour sera un peu plus précipité à cause de la pluie qui tente de nous surprendre, et qui conclura ces deux excellents jours passés à Hôi An.

Catégories : Vietnam

4 commentaires

chris · mars 15, 2018 à 12:30

c’est beau ces couleurs…..

mamie · mars 17, 2018 à 9:46

coucou vous nous faites rever je suis tres heureuse de suivre votre parcours

bisous a vous deux

Pingard Claire · mars 17, 2018 à 5:54

C’est magnifique. Que de souvenirs…..

guyot doris · avril 1, 2018 à 8:18

belles couleurs avec tous ces lampions…..paysages toujours aussi sympas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *