Après la ville de Pai, direction Chiang Rai, une autre ville du nord de la Thaïlande (à ne pas confondre avec Chiang Mai !). Si la ville ne présente pas d’énorme intérêt, mis à part quelques temples dispersés ci et là, ce sont les temples autour de la ville qui auront réellement retenu notre attention. Nous visiterons également le triangle d’or, ancienne zone réputée pour le passage du trafic d’opium, qui offre un panorama depuis la frontière de la Thaïlande ou on peut observer à la fois les terres du Laos, et du Myanmar.

Le temple noir (ou Black House), qui n’est pas vraiment un temple, est plutôt une exposition des œuvre de Thawan Duchanee. La zone comprend plus d’une trentaine de maisons qui abritent les œuvres de l’artiste, des peintures aux sculpture, en passant par des ossements d’animaux disposés un peu partout. L’atmosphère est finalement assez délirante, et à des kilomètres de ce qu’on peut attendre d’un temple en Asie.

Le White Temple (ou Wat Rong Khun), a été, lui, construit par un autre artiste, Chalermchai Kositpipat. Egalement très atypique, il met en opposition plusieurs sculptures symbolisant les enfers (on passe de créatures à l’air démoniaque à des figures plus connues comme des super-héros de l’univers Marvel par exemple), au reste du temple qui est (sans surprise) entièrement blanc, et incrusté de milliers de petits bout de miroirs sensés symboliser la pureté du bouddhisme.

Le temple bleu (ou Wat Rong Seua Ten), bien plus récent que le précédent car sa construction s’est achevée en l’année 2016. Le temple est orné de bleu et de peintures dorées, vraiment magnifiques, et l’intérieur est complètement recouvert de superbes peinture des murs au plafond. Un vrai coup de coeur !

Je passerai les deux derniers jours dans la zone en compagnie de Marion, qui voyage en solo, que j’ai rencontré via une amie commune. Nous avons eu l’occasion de visiter Doi Tung, ancienne parcelle de Thaïlande réputée pour ses cultures d’opium, réinvestie par des cultures de légumes après 1980 sous l’impulsion de la princesse-mère. Pris par le temps, nous n’aurons l’occasion que de visiter le jardin botanique de la zone, également crée sous son impulsion, très peu peuplé de touristes, et qui nous aura offert un lieu vraiment relaxant et vraiment joli, où de nombreuses variétés de plantes importées d’un peu partout dans le monde se marient pour offrir une visite dans un lieu très apaisant et coloré.

Catégories : Thaïlande

3 commentaires

Laurence · mai 4, 2018 à 2:10

Merci et continue de nous faire voyager et rêver par tes magnifiques photos et tes notes explicatives très intéressantes.

Xavier · mai 5, 2018 à 8:44

Il a l’air trop excellent le temple tout blanc ! C’est l’Eddy Barclay asiat’ 🙂

janou & jack · mai 14, 2018 à 10:21

c est toujours avec autant de plaisir que que nous suivons votre votre voyage
quelles belles images que vous nous offrez!!!!!
pensées pour tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *